25 novembre 2014

Découverte alpinisme hiver

A la journée 

L’hiver la montagne change de configuration, les couloirs se remplissent de neige, les fins filets d’eau et les cascades se figent, dessinant alors des lignes qu’il est possible de grimper. L’alpinisme l’hiver, permet de voir d’un autre œil des endroits que l’on connaissait.

Les techniques de progression et de sécurité propres à l’alpinisme classique l’été (assurage en mouvement, confection d’un relais, pose de protections) sont les mêmes, à cela près qu’il faudra apprendre et déjouer les dangers que le vent et la neige ont créés.

Du débutant au confirmé, les Pyrénées sont un terrain de jeu fantastique pour celui qui aime être dehors…

 

Perfectionnement autonomie 

Suggestion de programme: 

J-1:  Petite remise en jambe des techniques de progression encordée (identique à celle de l’alpinisme estival) puis prise en main du matériel spécifique. (Crampons, piolets…).

Sous forme de petits ateliers et d’exercices pratiques, la journée est consacrée à la sécurité et au perfectionnement des techniques de sécurité et de progression. nous terminons la journée avec un peu de nivologie et un exercice de recherche de victime d’avalanche

J-2 : Mise en application avec l’ascension d’une course de niveau Peu Difficile (PD)à Assez Difficile (AD) . L’objectif est de vous voir évoluer en cordée autonome. Cela nous permettra de reprendre ensemble les points qui ne vont pas.

Niveau requis :

Une bonne condition physique est nécessaire. Les journées sont longues et même si le dénivelé n’est quelque fois que peu important, l’hiver « on grille vite des calories ».

Techniquement, il est nécessaire d’avoir quelques bases en alpinisme estival ou en escalade…ou les 2 ! (course de niveau PD à AD)